Tourte à la patate douce (VG)

Recettes salées Par 27 septembre 2013 Tags: , , , , , , , , , , 15 Commentaires

Une pâte à tarte assez fascinante… à la voir, on penserait au chocolat. Et pourtant, il n’y en a pas un gramme… Le secret ? Une touche de farine de pépins de raisin donnant instantanément une coloration marron cacao à la pâte : pour, nutritionnellement, son pouvoir antioxydant remarquable et sa richesse en fibres (voir ICI quelques informations) et gustativement, le goût « rustique », corsé qui donnera, grâce au soutien de quelques épices, une tarte riche en saveurs et un goût très original qui vous surprendra sûrement. A la maison, nous avons vraiment apprécié.  

La garniture est composée de patate douce, d’un peu de tomates : consommez-là toujours bien mûre, d’huile de coco, de curry et de soja… Une recette totalement végétalienne et exotique à déguster avec une salade verte comme par exemple du pourpier, son petit goût acidulé sera bienvenu pour étendre encore la richesse des saveurs.

La patate douce peut rappeler la pomme de terre pour notamment son côté farineux, toutefois son goût est beaucoup plus sucrée. Personnellement, je préfère de loin la patate douce : peut-être que cela surprendra, vu l’engouement autour de la pomme de terre que j’observe autour de moi… Je ne l’aime plus vraiment. Je la cuisine très exceptionnellement. Ma belle-maman, elle, la cuisine tous les jours. Chaque midi, la pomme de terre est à sa table ! Mon beau-papa est ainsi étonné de savoir que nous n’en faisons pas à la maison : « mais vous mangez quoi alors ? « . Bein, des tonnes d’autres choses, bien-sûr ! Y’a pas que les patates dans la vie, hein, les gosses ?

Et puis on aurait tort, par exemple, de se priver de la patate douce. Sa chair peut être blanche, orange, jaune, rouge ou bien encore pourpre. Celle que je trouve plus souvent a la chair orange. Je n’ai encore jamais vu de patate pourpre sur les étals du marché, dommage ! Sa couleur foncée laisse deviner sa richesse en antioxydant : les anthocyanines. On en trouve plus encore dans la peau que dans la chair. La patate douce orange est très riche en bétacarotène, un composant aux propriétés également antioxydantes. Sa biodisponibilité est plus grande lorsque la patate est cuite. La patate douce est également riche en cuivre et en manganèse, en vitamine C, en vitamines du groupe B (B6, B2 et B5). Pour profiter au maximum de celles-ci, il convient de la manger idéalement avec la peau. Une recette très simple consiste à brosser les patates et les couper en bâtonnets comme des frites et de les rôtir doucement au four. L’assaisonnement pourra être un peu de sel, de piment de cayenne, d’huile d’olive et d’herbes : thym, romarin…

Un peu plus long à préparer… je vous invite à suivre la recette de ma tourte à la patate douce, variante qui permettra de vous offrir également les bienfaits de la patate douce.


 

Les ingrédients :

Pour la pâte :

  • 50 g de farine de gaudes (ou autre farine sans gluten : de sarrasin, de chataîgne, de pois-chiche, de riz, de quinoa…)
  • 25 g de farine de pépins de raisin
  • 150 g de farine de blé T 80 ou de farine d’épeautre
  • 1 cuil à café de paprika
  • 1 pincée de piment de cayenne
  • 50 g d’huile d’olive
  • 80 à 100 g d’eau

Pour la purée de patate douce :

  • 400 g de patate douce avec la peau
  • 2 petites tomates mûres
  • 1 cuil à café de curry en poudre
  • 20 g d’huile de coco
  • 2 pincées de sel
  • 1 cuil soupe de graines de lin
  • 1/2 oignon
  • 20 cl de crème de soja cuisine

La préparation :

Préchauffer le four à 180°. Verser dans un saladier les farines. Ajouter le sel, le paprika, une pincée de piment et l’huile d’olive. Verser l’eau. Mélanger puis malaxer pour obtenir une pâte souple et homogène.

Partager la pâte en deux. Sortir un moule de de diamètre. Graisser légèrement puis étendre la pâte en garnissant jusqu’au bord du moule. Donner des coups de fourchette à la pâte pour l’empêcher de lever. Enfourner pour 10 minutes.

Pendant ce temps, couper en dés la patate douce brossée, les tomates et l’oignon. Verser dans une casserole les légumes et ajouter le sel, le curry. Cuire à feu doux et à sec pendant 15 minutes dans une casserole. Ajouter ensuite l’huile de coco et les graines de lin.

Mixer grossièrement le tout avec 20 cl de crème de soja spécial cuisine. Verser dans le fond de tarte. Etendre la seconde partie de pâte et couvrir la tarte de celle-ci.

Enfourner pour 20 minutes. Sortir du four et déguster la tourte obtenue chaude ou froide.


N.B : Si vous n’aimez pas la farine de pépins de raisins, notamment ces petites billes que l’on sent en bouche (et qui pourraient peut-être se coincer entre vos dents) vous pouvez la remplacer tout simplement par une autre farine : de la farine de blé ou d’épeautre par exemple. Et puis tanpis pour vous 😉

Avec cette recette, je participe joyeusement au défi sur les farines de CuisineVG sur http://cuisinevg.fr/defi-farines.

Miss Pat'

15 Commentaires

  • Céline dit :

    Coucou! Chez nous aussi, on ne mange que rarement des pommes de terre, en tout cas moins souvent que la patate douce. Ta belle tourte me met en appétit. Je n’ai pas encore testé la farine de pépin de raisin.

  • Cécile dit :

    Coucou Pat, Je ne connais pas la farine de pépin de raisin, mais cela m’interpelle ! Il va falloir que je fasse le tour de mes magasins bio préférés pour voir si je peux en dénicher ! Cette recette m’a l’air vraiment savoureuse. Vous avez dû vous régaler ! Bises

  • Miss Pat' dit :

    Merci Cécile. Cette farine est un vrai complément alimentaire et ressemble plus à une poudre qu’à de la farine. Elle n’est pas poudreuse, mais granuleuse. N’en mets jamais une grosse proportion dans tes préparations, au risque d’être déçue par le résultat ! Bisous

  • BonneTable dit :

    Cette tourte à l’air divine ! Bon week end

  • Alexanne dit :

    Très belle recette ! Originale et vegan, elle me tente bien

  • Je suis totalement sous le charme de ta recette ! Vraiment, j’adore : une tourte originale, savoureuse et vegan, que demander de plus ?
    Merci du partage gourmand

  • Béné dit :

    Elle donne sacrément faim cette tourte !
    Je ne connais pas non plus la farine de raisin mais je suis curieuse de goûter.
    Il faut vraiment que j’achète de nouveaux bocaux pour stocker toutes ces farines !

  • Choupette dit :

    Bonsoir,
    Je passe par là par le biais de Valérie Cupillard. Je suis tombée sous le charme de cette recette totalement végétalienne avec des ingrédients qui font partis de mes placards. A tester avant que les tomates ne soient plus de saison et que les patates douces arrivent dans ma Biocoop.

  • Milounette dit :

    Je suis comme toi, je préfère largement la patate douce à la patate tout court. D’ailleurs c’est bien simple, je n’achète jamais de pommes de terre. Après pour tes beaux parents, c’est sûrement aussi un effet de génération : quand j’étais petite ma grande tante cuisinait aussi des pommes de terre tous les midis! Bref, tout ça pour dire que je suis conquise par ta recette…et comme en plus il y a des gaudes dans la pâte à tarte…bon pas de farine de pépins de raisin chez moi (à part peut être la faire maison?), mais je testerai sûrement avec double dose de gaudes!

  • Laura VGP dit :

    Farine de gaudes ? Je ne connaissais pas, merci Wikipédia Ca lui donne une jolie couleur en tout cas à la pâte et ça tranche bien avec l’intérieur, j’aime beaucoup

  • Céline dit :

    Coucou! Chez nous aussi, on ne mange que rarement des pommes de terre, en tout cas moins souvent que la patate douce. Ta belle tourte me met en appétit. Je n’ai pas encore testé la farine de pépin de raisin.

  • Betty dit :

    Je ne connaissais pas du tout cette farine de pépins de raisin, et je vais m’empresser d’essayer d’en trouver!

  • Gwenaelle dit :

    Comme Laura je ne connaissais pas la farine de gaudes qui m’a interpellée dans les ingrédients ! Je n’ai jamais goûté non plus la farine de pépin de raisin bien que je connaisse son existence ^^ Je « pin-it » ta recette pour mon futur four parce que tourte à la patate douce, rien que le nom transporte mes papilles… C’est tout de même plus tentant qu’une tourte de pomme de terre (quand je pense à ça je pense directe lourdeur sur l’estomac !). Pourtant je n’ai rien contre ces petites là, bien cuisinées elles sont très mioum, mais c’est vrai qu’elles se retrouvent bien moins souvent dans mes assiettes que les autres légumes.
    Bonne chance pour le concours

  • […] le tard. Je l’aime sous forme de jus, mais aussi beaucoup en crudité, ou comme dans une tourte (voir recette). Très sucrée, elle se mélange à de nombreux fruits […]

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *