Tartelette tomate et thon, sarrasin et romarin

Non classé Par 6 août 2013 Tags: , , , , , , , , 13 Commentaires

 

La toute première fois que j’ai vu des graines de sarrasin, c’était il y a 10 ans seulement. C’est une graine que l’on ne trouve pas couramment en l’état. Celles que j’avais observées étaient grillées : on les nomme « kasha ». Le sarrasin, on le connaît surtout par sa farine, et plus précisemment par la recette des fameuses galettes salées. Aujourd’hui, je connais beaucoup mieux le pouvoir de ces petites graines et je ne me sens pas (ou plus !!!) maladroite à leur utilisation. Pourtant, le sarrasin doit être curieux pour ceux qui le découvrent la première fois (et oui, je me souviens de ma réaction). Sa forme, son côté « farineux » et son goût corsé ne plaît pas toujours. Apprivoisez-la petite graine !

Maintenant, je consomme régulièrement le sarrasin sous forme de graines crues en les incorporant dans mes pains, mes biscuits, mes fonds de tarte. Je les torréfie parfois à la poêle, à sec et à feu très doux. Puis je les incorpore également dans les préparations à base de farine de blé, d’épeautre ou autres farines en les mixant d’abord, ou pas. Je peux aussi les inclure dans une salade composée, pour une entrée aux graines croquantes. Vous trouverez facilement ces petites graines rayon farines et céréales dans les maisons de diététique.

Pour en savoir plus

Kasha… ou sarrasin grillé : Le sarrasin fait partie de la famille des polygonacés. L’oseille et la rhubarbe en font également partie. Même si on appelle communément le sarrasin « blé noir », car il est d’une composition proche des céréales, il n’en est pas une.

A quoi ressemble le sarrasin ? Ses feuilles vertes sont en forme de coeur et sa fleur est blanche. C’est une plante annuelle dont les fruits sont des akènes à trois angles qui contiennent une graine de couleur noire

Un peu d’histoire…
Le sarrasin après une grande popularité en Bretagne depuis le 15ème siècle, a été oublié après la seconde guerre mondiale. La nourriture s’est diversifiée et l’agriculture traditionnelle étant en pleine récession.

Depuis le début des années 90, le sarrasin est de nouveau utilisé plus couramment, notamment dans les pays de l’Est. Il faut dire que l’un de ses atouts est sa facilité de culture. Il ne demande ni engrais, ni pesticides.

Côté nutrition… le sarrasin au petit goût de noisette fort agréable est très intéressant au niveau nutritionnel. Il est riche en protéines. Il possède tous les acides aminés essentiels. Des fibres solubles en quantité non négligeable, des vitamines, des minéraux et des composés antioxydants.


Le sarrasin

Source : Wikipédia


 

La recette

 


Les ingrédients pour 6 tartelettes :

Le fond de tarte :

  • 100 g de graines de sarrasin crues
  • 100 g de farine d’épeautre
  • 1 cuil à café de curry en poudre
  • 25 g d’huile de coco (ici) ou d’huile d’olive
  • sel, poivre
  • 1 branche de romarin
  • un peu d’eau

 La garniture :

  • une petite boîte de tomates pelées au jus ou en dés (400 ml environ)
  • une boîte de thon (blanc ici)
  • 1 cuil à café rase de poudre d’agar-agar
  • 1 oeuf 
  • sel, poivre
  • 1 cuil à café de paprika doux
  • 12 olives noires

 


La préparation :

Préchauffer le four à 180°. Dans une poêle, faire dorer délicatement à feu doux les graines de sarrasin. Les verser dans un saladier. Ajouter dans celui-ci la farine, le curry et l’huile de coco préalablement fondu (en ce moment, avec la chaleur, c’est déjà fait ! ) ou l’huile d’olive.  Ajouter un peu de sel et de poivre. Récupérer les feuilles de la tige de romarin et les couper en petits bouts à l’aide de ciseaux de cuisine. Les incorporer dans la pâte. Ecraser un peu avec une cuillère et malaxer. Ajouter de l’eau si nécessaire afin  d’obtenir une pâte souple.

Garnir 6 moules à tartelettes de la pâte au sarrasin. Cuire 5 minutes puis sortir du four les fonds de tarte et réserver.

Dans un autre saladier, verser les tomates, le thon émietté et la poudre d’agar-agar, l’oeuf battu, les olives noires (dénoyautées ou non). Casser un peu les tomates. Ajouter du sel, du poivre et le paprika. Répartir cette garniture dans chaque fond de tarte. Enfourner pour 20 minutes. Laisser refroidir avant de déguster avec une salade de roquette, de laitue…

*

Suggestion : j’ai élaboré cette recette simple et rapide « avec les moyens du bord ». Evidemment, il n’est surtout pas interdit de remplacer la tomate en boîte par des tomates fraîches, surtout en cette saison ! Et même, il est intéressant de les confire avant. Je vous rappelle le lien de ma recette de tomates confites ICI.

Miss Pat'

13 Commentaires

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *