Pour moi, le fondant a toujours besoin de croquant. La purée ne m’intéresse pas si elle n’est pas associée à un aliment qui apporte de la mâche. La soupe veloutée ne m’attire que si on lui ajoute un topping croquant : des croûtons de pain, une tartine grillée, des graines torréfiées… En matière de goût, les textures sont importantes et c’est l’alliance du croquant et du fondant qui permettent notamment de créer l’émotion.

Voilà pourquoi j’ai craqué, pour une fois, sur un ouvrage traitant des soupes : « SOUPES MAGIQUES« , de Nicole Pisani et Kate Adams, aux Editions Marabout. C’est aussi parce que les visuels sont superbes et donnent envie de tout goûter !

Plus de 100 recettes sont réunies dans ce beau livre rempli d’anecdotes, d’histoires autour des potages et des soupes à manger. On y trouve des pages thématiques pour faire pousser ses herbes, connaître les meilleures graines, cuisiner les légumes de saison, etc…

*

Maintenant, j’aimerais vous faire découvrir ma nouvelle lubie. Car finalement, ce livre m’a donné le goût des soupes. Réalisés en une dizaine de minutes, les bouillons de légumes réconfortent et nourrissent ! Les bouillons sont hyper parfumés et sont par excellence zéro déchet car on peut y incorporer les épluchures propres de légumes et de fruits, des trognons, des carcasses pour les personnes qui mangent de la viande, etc…

Je partage ci-après ici deux recettes de bouillons réalisés ce matin ! Si vous souhaitez des bouillons plus consistants, vous pouvez y ajouter des vermicelles de riz, des pâtes, du quinoa, des haricots cuits, etc… Mon prochain test ? Un bouillon au thé matcha ;-). Vous avez déjà essayé ?

*

Bouillon pomme et radis noir

  • Préparation : 10 minutes
  • Cuisson : 35 minutes

Pour une personne :

  • 1/4 de radis noir
  • 1 petite pomme bio
  • 1 /2 oignon rouge
  • 1 gousse d’ail
  • 1 filet d’huile d’olive
  • une branche de thym
  • une feuille de laurier
  • 1 petit morceau de gingembre
  • sel non raffiné, poivre 5 baies
  • 40 cl d’eau

Détailler en lamelles fines, à l’aide d’une mandoline, le radis noir préalablement lavé et essuyé. Conserver la peau noire. Faire de même avec la pomme.

Eplucher l’ail et l’oignon. Les émincer.

Dans une casserole, chauffer un filet d’huile d’olive. Faire frire quelques minutes l’oignon en remuant régulièrement avec une cuillère en bois. Ajoutez l’eau, les lamelles de radis noir et de pommes, le gingembre émincé, l’ail, le thym, le laurier, du sel, du poivre.

Faire mijoter à feu doux pendant 30 minutes à couvert. Servir.

*

Bouillon betterave et carotte

  • Préparation : 10 minutes
  • Cuisson : 35 minutes

Pour une personne :

  • 1/2 carotte de taille moyenne
  • 1/2 betterave rouge ou Chiogga
  • 1/2 oignon rouge
  • 1 gousse d’ail
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 cuil à soupe de sauce de soja salée
  • 1 branche de thym
  • 1 feuille de laurier
  • 1 à 2 pincées de curcuma moulu
  • 40 cl d’eau

Détailler en lamelles fines, à l’aide d’une mandoline, la carotte préalablement brossée, lavée et essuyée. Faire de même avec la betterave rouge

Eplucher l’ail et l’oignon. Les émincer.

Dans une casserole, chauffer un filet d’huile d’olive. Faire frire quelques minutes l’oignon en remuant régulièrement avec une cuillère en bois. Ajoutez la sauce de soja, l’eau, le thym, le laurier, le curcuma, les lamelles de carotte et de betterave.

Faire mijoter à feu doux pendant 30 minutes à couvert. Servir.

 *

En librairie, il existe quelques beaux ouvrages autour du bouillon, notamment « Les bouillons » de William Ledeuil et Louis Laurent Grandadam pour les photograhies). William Ledeuil est chef étoilé, élu  » Cuisinier de l’année  » dans l’édition 2010 du Gault et Millau. Il est aujourd’hui aux commandes de 2 restaurants parisiens : Ze Kitchen Galerie et KGB.

*

 Et vous, aimez-vous les bouillons ? Vous arrive t-il d’en réaliser à la maison ? Beau week-end à tous !

Misspat